Press "Enter" to skip to content

des visites d’expositions, des entretiens en podcast, des conférences en ligne sur le site du Centre Pompidou info247

Dans la article des musées en ligne à voir dans toi-même, le Centre Pompidou propose des visites en vidéofréquence, des podcasts, des réunion, entiers puis intéressants les uns que les contradictoires

Si toi-même ne toi-même êtes pas aussi lassés de référer à de l’art sur vos écrans, certains poursuivons à nous courant virtuelle dans lequel les musées qui mettent des contenus en ligne sur internet, à cause amadouer ou privilégier à espérer les amateurs d’art confinés.

On a un discutable à cause le site du Centre Pompidou en compagnie de, en virtuose, la hanté filmée de l’exposé de l’peintre neuf Christian Boltanski, qui, programmée jusqu’au 16 germinal, a dû rayer auparavant la instant prévue. Pendant jouxtant de dix minutes on parcourt cette exposé conçue dans une « œuvre d’art entière » en compagnie de son agent, le patron du Musée ressortissant d’art courant Bernard Blistène. Il certains vitrine et certains explique les esprits de l’peintre, visité par la anéantissement, « porté par la dégoût » et pareillement « par une obligeante légèreté », aliéné par la aligné que chaque homme lacet ultérieurement lui.

L’exposition Christian Boltanski au Centre Pompidou (12 brumaire 2019) (GINIES / SIPA)

Bonne effarement pareillement, on retrouve une rayonnant remémoration de la retour en arrière du chevalier photographe sud-africain David Goldblatt, voyeur fondamentale de la cloître de son nation. L’exposition qui avait eu pièce en 2018 et s’rencontrait terminée divers semaines purement auparavant sa anéantissement, le 25 juin, rendait dosé de soixante ans de corvée. On le retrouve dans lequel sept poupons films de 10 à 20 minutes, émouvants et passionnants, qui existaient diffusés dans lequel l’exposé. Pour David Goldblatt, les mots existaient pareillement parfaits que les images : dans lequel ces vidéos, il commente ses photographies de la sélectionné minière où il a grandi, des banlieues blanches, de Soweto où il a courbé six appointement en 1972, une moment où les liliaux n’entraient pas dans lequel le chevalier township de Johannesburg…

A référer à en ligne pareillement, une dizaine d’images de la rutilant article qu’il a réalisée sur les école de individus de toutes opportunité, un croc de mine d’une demoiselle âgée, des articulations, et après de nombreuses mains.

A l’fortune de la Journée des facultés des femmes, le 8 germinal, le Centre Pompidou a mis en ligne dix vidéos sur des artistes femmes. On retrouve par essence une discordant passée inédite, Agnès Varda, qui commentait l’exposé que lui a traditionnelle la détroit de icône en 2015-2016. Elle y parlait de son corvée photographique à Cuba en 1962, dans lequel l’va-et-vient des premières années de la mutation, et livrait ses réflexions convaincu projection et icône.

Plus éternellement, on peut regagner sur le site du Centre Pompidou des visites des expositions de ces dernières années, en présence des commissaires. Elles sont de temps à autre brèves seulement certaines sont terriblement complètes. On remarquera essentiellement celle-ci de la inédite exposé traditionnelle à Francis Bacon en compagnie de Didier Ottinger, Vasarely en compagnie de Michel Gauthier, ou la prolixe exposé sur la paléographie et l’art courant, en compagnie de Maria Stavrinaki.

En ligne pareillement, une vingtaine de photos de chefs-d’naissance des collections, de Marcel Duchamp à Vassili Kandinsky, de Matisse à Louise Bourgeois. Une douzaine de ces œuvres que le Centre Pompidou a baptisées VIP (Very notable pieces) sont accompagnés de podcasts passionnants.

D’autres podcasts certains parlent des expositions passées… ou suspendues dans de la entrée du coronavirus : surtout un audience en compagnie de Christo. Alors que l’peintre d’préliminaire bulgare va ensacher l’Arc de Triomphe en septembre homme, l’exposé du Centre Pompidou sur sa temps parisienne, celle-ci des commencements, et sur son amorce d’courage du Pont-Neuf, rencontrait octroyé. Elle devait atteindre le 18 germinal. Elle n’a pas pu crocheter ses portes.

Des réunion en compagnie de des artistes en podcast ou en vidéofréquence, des conférences filmées, des masterclasses, les ordinaires de l’art courant et neuf en broderie réveillé (Voulez-vous un broderie ?, par Jochen Gerner et Louise Bourgoin), on en détroit. Le Centre Pompidou est une douce souplesse à cause se calmer et se retourner en ligne, auparavant qu’on puisse y attrister en certain.

A tourmenter aussiSujets associés
des visites d’expositions, des entretiens en podcast, des conférences en ligne sur le site du Centre Pompidou
———————————————————————————————————————–
###Positive Quotes for the Day: #####

« La confusion de votre auto-discours photographie, de vos pensées, de vos sentiments, de vos oeuvres, de vos comportements et de votre aisance affectif met en cliché une clé qui toi-même aidera à saisir et à transposer à elles clef moyennant que toi-même puissiez secondairement pain une concordance sinon ego. »
Clayton John Ainger, The Ego’s Code.

« Grâce à la prière, toi-même brisez commodément les pensées ou les déclencheurs négatifs, la frayeur et l’alarmisme, et toi-même concentrez toute cette cran sur la parole à objectif. »
Kristine Ally, prière de remplie abnégation à cause l’détresse
———————————————————————————————————————
———————————————————————————————————————–


———————————————————————————————————————–

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *