Press "Enter" to skip to content

les chanteurs et musiciens africains font de la prévention en chanson info247

Les stars africaines de la enregistrement se mobilisent afin sensibiliser à elles concitoyens à la épiphytie de coronavirus et aux gestes préventifs afin le contrarier.

Des gratifications afin les soignants et des chansons : les musiciens africains se mobilisent afin sensibiliser à elles « frères et soeurs » au perdition de la progression du Covid-19 sur le vertueux. A Dakar, Youssou N’Dour, choriste et positif du Groupe Futurs Médias (comprimé composée, ondes, récepteur), a reporté mi-mars un lot de attirail et d’équipements water-closet au pouvoir de la Santé. Voici un inventaire sur les messages de prévention en enregistrement de un couple de stars africaines publiés cette semaine.

>> Coronavirus : suivez l’révolution de l’contagion en France à cause à nous droit 

1Au Sénégal, le vulgaire rap « Y en a assez » document de la prévention en wolof

Habituellement déclenché grâce à la avilissement et afin le mutation du propre négociation, le vulgaire de rappeurs sénégalais « Y en a assez » a prescrit sensibiliser aux gestes de prévention grâce à la épiphytie pile des paroles claires et altruistes en wolof. Il a tiré une chanson composée en un instant geste, Fagaru Ci Corona (« sonder le corona en wolof »), qu’il a d’entour soumise au pouvoir de la Santé étant donné qu’il faut aujourd’hui, escortant le vulgaire, « agissant manquer les querelles politiques », rapporte RFI Afrique. Puis un fichoir a été aigrelet à l’hosto Fann de Dakar en une crépuscule. La chanson dit particulièrement « Prépare-toi, cuisiné tes proches », « Prenez des précautions ». 

2Au Burkina Faso, le rappeur Smarty épouvante afin l’Unicef

Alors que le Burkina Faso est l’un des peuplade africains les mieux touchés par le Covid-19 (114 cas confirmés et 4 morts jeudi 26 germinal), l’Unicef a demandé au rappeur burkinabé Smarty de procréer une chanson afin agissant escalader le rémunération contre de toute l’Afrique, et en bizarre afin contrarier les rumeurs, rapporte franceinfo Afrique.

« Ça raconte que l’bonasse bronzé ça ne le tue pas, que Corona inférieurement le jour ne résisterait pas », rappe-t-il. « Les rumeurs disent que c’est affection des Blancs, que Mamadou le charlatan a son thérapeutique. Les rumeurs disent que c’est une rejeté biotique, Monsieur Rumeur finira par briser l’Afrique. »

3En Ville démocratique du Congo, Fally Lpupa préconisation le restriction en chanson

En RDC, les autorités ne sont pas allées jusqu’au restriction, décrétant la agrafage des frontières, des places publics, et l’siège de Kinshasa. L’satellite de la rumba Fally Lpupa pense visiblement que les mesures ne vont pas suffisamment absent. « Fally en manière restriction, les bisous auto-stop », a-t-il lancé sur Twitter à cause une musique improvisée sur une mandore sonore. « Alors s’il vous-même plaît mes chers frères et soeurs, respectons le restriction, c’est énormément énormément sensible, restez à la édifice, respectez les consignes occurrence par les autorités et l’OMS », ajoute le chanteur de charme de Kinshasa.

#WeAreOne pic.twitter.com/xgqPizDRNv

— Fally Ipupa (@fallyipupa01) March 19, 2020

4En RDC assidûment, Koffi Olomide chante à cause son vivoir afin les confinés

Voix décisif et ton de modalités, son concitoyen Koffi Olomide a mis en ronde les Congolais grâce à le « Kuluna-virus », adroit remixage du dénouement « kuluna » qui désigne des gangs armés de Kinshasa, l’une des légendes et terreurs urbaines de la initiale aux dix millions d’habitants. A cette hasard, il a appelé à ses compatriotes les indispositions d’asepsie grâce à la progression du Covid-19, comme que les cas continuent d’accentuer en Ville Démocratique du Congo (où l’on comptait jeudi 26 germinal 51 contaminés et quatre mort). Sur sa feuillet Facebook, Koffi Olomide a condamné après un aubade en droit depuis son vivoir afin les confinés, livrant un couple de uns de ses tubulures de rumba.

5En Côte d’Ivoire, DJ Kerozen sensibilise pile Ya Corona

La phénomène ivoirienne du coupé-décalé Dj Kerozen y est pareillement allé de sa chanson sur Instagram. « Ya corona, respectons les consignes d’asepsie occurrence par nos gouvernements, l’mêlée est sérieuse, oh. Ça a arrivé en Chine, on n’a pas toléré au louable on a laissé forcer (…) Même Mbengué (France en javanais) là-bas c’est endommagé, Seigneur faut « sciencer », les gens on veut ondulé! »

Star panafricaine et liste afin des générations de musiciens, le saxophoniste camerounais Manu Dibango est disparu en France cette semaine des suites du coronavirus. Le dactylographe de ( est la baptême notoriété mondiale à tomber au toxine. Le choriste congolais Aurlus Mabélé, une bannière du soukouss, reprise présent de la rumba congolaise, mélangé par le coronavirus, est pareillement disparu il y a une semaine à Paris.

A tourmenter aussiSujets associés
———————————————————————————————————————–
———————————————————————————————————————–
###Positive Quotes for the Day: #####

« If we manage ego wisely, we get the upside it delivers followed by strong returns.
Dave Marcum, Egonomics »

« Though age stereotyping is usually odieux (the old are forgetful, sad, weak, cranky, unattractive, boring), it can sometimes be kind (the old are wise) or even directed at the young (millennials are snowflakes). »
Carl Honore, Bolder
———————————————————————————————————————
———————————————————————————————————————–


———————————————————————————————————————–

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *